UNE HISTOIRE MILLÉNAIRE

La vigne est présente à Fontfroide depuis 900 ans. Les cisterciens ont planté la vigne pour avoir du raisin. Du raisin pour faire du vin, nécessité eucharistique. Comme la « Règle de Saint Benoît », qui régit la vie de la communauté, les autorise à boire du vin, tant qu’à faire, autant le faire bon. Lentement, au fil du temps, les moines sélectionnent les meilleures parcelles, choisissent les bonnes orientations, apprennent le « terroir », domptent les cépages, peaufinent leurs méthodes de vinification. Leur vin est très réputé. Aujourd’hui, une même famille, devenue propriétaire en 1908, cultive toujours ces parcelles, animée d’une passion semblable à celle de ses vénérables prédécesseurs.

> Goûtez aux vins de l’abbaye de Fontfroide

UN TERROIR SI PARTICULIER

Le terroir de Fontfroide s’inscrit dans un sillon ouest-est, sur les contreforts du Massif de Fontfroide, rempart avant la Méditerranée. Le vignoble est installé  à la lisière de la garrigue où pins, cistes et bruyères règnent sans partage. Les sols sablo-argileux formés à partir de la roche mère de grès rose permettent d’amener sans heurts le raisin à sa plus belle expression grâce à une réserve hydrique importante. Dans ce terroir de fraîcheur, les cépages rouges et blancs mûrissent plus lentement. Le raisin développe ainsi une maturité aromatique exceptionnelle qui se retrouve dans les vins par des arômes fruités intenses, peu communs.

> Une promenade dans les vignes de l’abbaye