ROSERAIE & JARDINS EN TERRASSES

La roseraie de Fontfroide est une des plus grande roseraie du Sud de la France, avec près de 2500 rosiers. Implantée derrière l’église sur l’ancien cimetière des moines, la roseraie accueille diverses variétés de rosiers, anciennes ou créations plus récentes. Les roses fleurissent de la mi-mai à fin septembre, selon les années. Parmi elle, la Rose « Abbaye de Fontfroide » : création de Guillot, ce rosier est unique, ses fleurs sont doubles et élégantes, évoluant vers une nuance de rose soutenu.

L’histoire des jardins en terrasses s’étale sur plusieurs siècles, leur beauté et leur originalité dues à de nombreux créateurs. La première « créatrice » fut Constance de Frégose, mère du futur abbé commendataire de Fontfroide. Constance était passionnée de jardins. Prenant place sur le flanc de la colline face aux bâtiments, les jardins en terrasses de Fontfroide ont été organisés en différents clos et terrasses successives, reprenant une organisation tracée par les moines au fil des siècles. La famille Fayet, propriétaire depuis 1908, continua leur aménagement, comme en témoignent les archives familiales, faisant état de différentes campagnes de plantations et remaniements.

Deux parcours sont proposés aujourd’hui, permettant de découvrir les jardins et leur évolution: le parcours historique et le parcours paysager. Le fil conducteur est un voyage à travers l’histoire de l’Art des jardins, du Moyen-Âge à nos jours. Tous deux offrent de magnifiques vues sur les majestueux bâtiments de l’abbaye et du Massif de Fontfroide environnant. Vous déambulez à votre rythme, croisant ici ou là quelques statues, l’immense bassin de Neptune, restauré et remis en eau.

VISITER LES JARDINS

Le ticket d’entrée individuel comprend la visite de l’abbaye et des jardins. Les jardins en terrasses ne sont pas accessibles aux personnes à mobilité réduite.

ENTRETIEN DES JARDINS

L’entretien des jardins s’inscrit dans une démarche de développement durable et depuis 2008 des méthodes de jardinage supprimant tous les traitements chimiques ont été mises en place. Désormais sont utilisés exclusivement des produits respectueux de l’environnement et de la santé des personnes. Les jardiniers ont été formés à la fabrication de décoctions et purins de plantes, permettant de lutter contre les maladies et nuisibles.